dimanche 12 juin 2022

Pontaubault le 12 juin 2022

 


Avec plus de 30 espèces rencontrées, nous avons fait une riche sortie. Habituellement les observations aussi fructueuses se font lorsqu'on cumule beaucoup de biotopes. Là, à nous 15, nous avons traversé 3 types de milieu :

le bourg (bâti et jardin)
l’herbu (herbes hautes, et rivière)
le bosquet (à flanc de coteau)


 

 

1) Le bourg. L'espèce phare est ici l' hirondelle de fenêtre. Plutôt bien acceptée par la population : de nombreux angles de fenêtres sont occupés. Ici, les nids, gris clair, sont faits de tangue. 

Hirondelle de fenêtre au nid

Le choucas occupe les cheminées. On le voit faire de nombreux aller-retour entre les herbus et le bourg.

Choucas des tours

Le martinet noir, plus haut dans le ciel, survole l'ensemble.
Le moineau domestique trouve sa place entre les maisons et les jardins.

2) L’herbu. L' hirondelle de rivage utilise les micro-falaises qui bordent la Sélune. Elle forme deux colonies creusées de nombreux petits terriers. Comme elle part chasser en groupe, cela peut par moment donner l'illusion d'une colonie désertée. 

Cette corneille noire s'intéresse aux terriers de l'hirondelle de rivage

Les corvidés se mêlent aux moutons. On y trouve des corbeaux freux, des corneilles et des choucas. 

Corbeaux freux

Le tarier pâtre, appelé aussi traquet pâtre, rencontré à deux endroits, fréquente ces milieux ouverts où il reste toute l'année. Nous avons pu longuement observer un couple qui utilise les fils de clôture comme perchoir. 

Tarier pâtre femelle

Un faucon hobereau, une proie dans les serres, quitte les bords de la rivière pour rejoindre le bocage. C’est un chasseur d'oiseaux et de libellules. Parmi les oiseaux, il est spécialisé dans la capture des hirondelles et des martinets.

Tarier pâtre mâle

Un lièvre est vu deux fois. On le rencontre sur tous les prés-salés de la baie.

Lièvre brun

Une aigrette garzette pêche dans la rivière. Elle fréquente peut-être la colonie de Tombelaine. Chaque aigrette a ses territoires de chasse souvent éloignés de la colonie. C'est donc une espèce grégaire pour la reproduction, mais chacun occupe un territoire différent pour se nourrir. 

Aigrette garzette


3) Le bosquet. C'est un milieu intermédiaire entre la campagne et les rebuts. Le lapin de garenne y trouve refuge et s’en éloigne pour manger l'herbe. Nous pouvons observer un adulte et un jeune.

Linotte mélodieuse

Les contacts sonores sont nombreux : bruant zizi, pouillot véloce, tourterelle des bois, merle noir, troglodyte mignon ...

Fauvette à tête noire

Dans un roncier au bord du chemin, nous profitons des mouvements de l' hypolaïs polyglotte pour l'apercevoir. La fauvette à tête noire se montre plus longuement : elle chante dans un arbre dénudé puis replonge dans les ronces.

Liste des oiseaux observés :
hirondelle de fenêtre
 hirondelle rustique
 hirondelle de rivage
 tourterelle turque
 tourterelle des bois
 corbeau freux
 corneille noire
 choucas des tours
 geai des chênes
 pinson des arbres
 chardonneret élégant
Goéland marin


verdier d'Europe
linotte mélodieuse
 martinet noir
 moineau domestique
pigeon ramier
 pigeon biset
 goéland marin
 goéland argenté
 mouette rieuse
 troglodyte mignon
 grive draine
grive musicienne
 tarier pâtre
 pouillot véloce
 alouette des champs
 fauvette à tête noire
 hypolaïs polyglotte
 faucon hobereau
 aigrette garzette
 héron cendré
 bruant zizi
 accenteur mouchet
rouge-gorge familier


 lapin de garenne
 lièvre brun


Texte et photos : Thierry Grandguillot

A l'envol, le héron cendré n'a pas encore replié son long cou

Prochaines dates :

PONTORSON un refuge, des oiseaux

Dimanche 10 juillet, 10 h
Pontorson cours de la victoire (plan)
Suite à la signature de la convention refuge par la municipalité de Pontorson, nous invitons le public à mieux connaitre les oiseaux de cette promenade le long du Couesnon. L'occasion aussi d'évoquer les mesures de gestion le plus favorables à la biodiversité.
Gratuit, ouvert à tous ; chiens en laisse.
Contacts: Franck Letellier 06 71 72 13 76 ou Jean Collette 02 33 48 95 63

LE-VAL-ST-PERE (50) : premiers mouvements des oiseaux après nidification

Dimanche 18 septembre, 9 h
Le Val-Saint-Père (plan)
L'herbu, la rivière la Sée, les premiers mouvements d'oiseaux après la nidification. 

RDV sur place le Dimanche 18 septembre à 9h au Val-Saint-Père, La Roche.

Contact : Luc Loison 02 33 58 11 78


dimanche 8 mai 2022

Saint Michel des Loups, la lande des cent vergées

 Dimanche 8 mai

Rougegorge familier


Beau temps, belle lumière, Saint Michel des Loups nous accueille (nous étions huit) avec de nombreux chants d'oiseaux.


Les milieux que nous avons traversés sont tous liés à l'arbre, aussi les oiseaux rencontrés sont-ils caractéristiques du bocage. Leur variété est preuve d'ailleurs d'un bocage en bon état, dont les parcelles de taille réduites à moyennes sont le plus souvent entourées de haies avec des arbres de tous âges et une strate arbustive très variée.


En plus des oiseaux les plus communs (troglodyte, mésanges bleue et charbonnière, rougegorge ...), quelques observations plus remarquables prouvent la valeur du site :

La lande centrale

  • la fauvette des jardins : 2 se répondent, de leur voix "de gorge", mais elles restent bien cachées, à couvert ;
  • le bruant zizi, en lisière d'une grande parcelle ;
  • la buse variable, victime de la vindicte de deux corneilles qui la poursuivent avec leur cri "Rrrrr", toujours utilisé dans cette situation ;
  • le roitelet à triple-bandeau, dans le bois, a chanté longuement au-dessus de nous ;
  • le grimpereau des jardins satisfait ici son besoin de vieux arbres ;
  • le bouvreuil pivoine a fait ici un passage fugace. Ce granivore, fréquent il y a trois générations et redouté alors pour son goût printanier pour les bourgeons à fleurs des arbres fruitiers, est devenu sporadique.
    Roitelet à triple-bandeau

La tourbière est un milieu dont le sol, toujours gorgé d'eau, empêche l'oxygène de pénétrer. Les végétaux s'y décomposent très imparfaitement, formant sur une très longue durée la tourbe, acide. Quelques plantes typiques de ces milieux : la pédiculaire des marais, en fleurs actuellement ; nous rencontrons aussi l'orchis tacheté, le lychnis fleur-de-coucou ...

Pédiculaire des marais

Liste des oiseaux rencontrés :

  1. Pouillot véloce
  2. Grimpereau des jardins
    Mésange bleue

  3. Accenteur mouchet
  4. Pinson des arbres
  5. Fauvette à tête noire
  6. Rougegorge familier
  7. Troglodyte mignon
  8. Bruant zizi
  9. Mésange bleue
  10. Corneille noire
  11. Bouvreuil pivoine
  12. Coucou gris
  13. Pic épeiche
  14. Merle noir
  15. Buse variable
  16. Roitelet à triple-bandeau
  17. Mésange charbonnière
  18. Grive musicienne
  19. Hirondelle rustique
  20. Pigeon ramier
  21. Tourterelle turque
  22. Etourneau sansonnet
  23. Moineau domestique
  24. Choucas des tours
  25. Geai des chênes

 

Texte : Thierry Grandguillot
Photos : Pascal Dadu
Jacky Richard
Thierry Grandguillot

Orchis tacheté

 

Prochaine sortie :

Date : Dimanche 12 juin 9h - 11h30

Lieu : Pontaubault, rdv place de l'église

Description : Circuit varié, entre petit bourg, bord de rivière, herbus et voie verte. Trois espèces d'hirondelles sont prévues !

Départ d’Avranches, place Carnot 8h30

Contact : Sébastien Crase 06 32 99 92 87

Lychnis fleur-de-coucou



vendredi 29 avril 2022

Sortie ABC sur la Claire Douve

 Inventaire échassiers ABC des communes de 

Genêts, Saint-Jean-le-Thomas, Dragey et Ronthon


La photo de groupe a été oubliée. A la place, voici une photo d’une des 12 oies cendrées observées.
Ces oies à priori échappées d’élevage se reproduisent dans le marais depuis 2018. Nous avons pu
constater la présence d’oisons.

Oie cendrée férale

Dans le cadre de l’atlas de la biodiversité communale de Genêts, Saint-Jean-le-Thomas, Dragey et Ronthon, un inventaire visant les spatules et aigrettes a eu lieu au marais de la Claire-Douve.
20 personnes étaient présentes au point de rendez-vous fixé à 10h au Bec d’Andaine. Le groupe s’est divisé en deux: un groupe partant de l’entrée de Saint-Jean-le-Thomas, l’autre du Bec. L’objectif était de marcher le long du marais par la route de la côte jusqu’à ce que les deux groupes se croisent puis de faire demi-tour. Le marais étant bien sec par endroit, les échassiers étaient regroupés dans les quelques zones humides restantes. Finalement toute la zone n’a pas été couverte mais les principales zones humides l’ont été. 18 spatules, 12 aigrettes garzette, 4 hérons cendrés, 1 grande aigrette ont été recensés. Au total ce sont une quarantaine d’espèces qui ont été contactées avec notamment l’ibis falcinelle, la sarcelle d’été, le combattant varié, la rousserolle effarvatte, l’hypolaïs polyglotte, le traquet motteux, l’hirondelle de rivage...
A défaut d’avoir fait un “vrai” inventaire complet nous avons pris le temps d’échanger et d’apprécier la belle diversité du marais avec des participants intéressés et motivés. Une matinée très agréable 


L’ABC se poursuit avec encore de belles sorties en perspective!


Sébastien Crase et Guillaume Abraham


dimanche 10 avril 2022

Avranches, le Turfaudière le 10 avril 2022

 Sortie dans le quartier de la Turfaudière à Avranches le dimanche 10 avril 2022


    Nous étions 12 à la découverte des oiseaux du quartier de la Turfaudière d’Avranches. Ce quartier est constitué  principalement d’immeubles et de petites maisons HLM, mais aussi du collège de la Chaussonnière entouré d’un grand parc arboré et de la polyclinique du bocage.
    L’habitat n’est pas d’une grande densité et de nombreux espaces verts entourent le bâti : pelouses, buissons, haies et arbres d’ornement.

Accenteur mouchet

    En avril la saison de reproduction des oiseaux a déjà commencé pour les espèces sédentaires. La migration prénuptiale est en cours. Ainsi 3 hirondelles rustiques ont été vues au cours de la matinée ; le pouillot fitis a été entendu dans le parc du collège. Il est reconnaissable à son chant constitué d’une strophe sifflée d’environ 3 secondes légèrement descendante.


    Les 4 espèces les plus communes du quartier sont sans conteste le choucas des tours, le pigeon ramier, la tourterelle turque et le moineau domestique. Ce dernier s’est adapté et peut être même a augmenté ses effectifs après la rénovation énergétique des maisons. Preuve que les oiseaux peuvent parfois s’adapter à des modifications de leur milieu.
    Le rougequeue noir a été aperçu et entendu sur les bâtiments de la polyclinique et la chaufferie bois non loin du centre Leclerc. Cette espèce rupestre affectionne les centres villes et les grands bâtiments des zones périphériques.
    Le serin cini a été entendu brièvement dans le parc du collège, il se plait dans les parcs arborés avec quelques résineux.

Un peu loin, le rougequeue noir

    Les oiseaux des buissons et des haies sont peu nombreux car beaucoup de haies vives entourant les maisons individuelles ont été remplacées par des clôtures métalliques.
    Ainsi l’accenteur mouchet est bien présent : 2 chanteurs ont été vus et entendus à proximité du collège. Peu de merles noirs. Pourtant il y a de grandes surfaces de pelouse où il peut trouver des vers de terre.
    Le troglodyte mignon n’a été entendu qu’en lisière du quartier ainsi que la fauvette à tête noire, le pouillot véloce, le rougegorge familier et la grive musicienne.


    Quelques espèces ont été observées survolant le quartier sans pour autant y vivre : le goéland argenté, vu tous les jours en transit entre la baie du Mont Saint Michel et le centre d’enfouissement des déchets de Cuves, le corbeau freux, la corneille noire et le pigeon biset domestique.

l'étourneau sansonnet

    Les cavernicoles sont peu nombreux : 1 couple de mésange bleue et d’étourneau sansonnet se trouvaient à proximité du collège car les cavités sont rares à cause de l’absence de vieux arbres et de l’isolation des logements.


    Nous espérions voir l’hirondelle de fenêtre nicheuse sur certains immeubles de la zone, ainsi en 2021 20 nids ont été comptés soit 15% de la population nicheuse d’Avranches. Certains nids sont en place depuis plusieurs années et sont occupés chaque été grâce à « l’hospitalité » de certains locataires.
Au total 23 espèces d’oiseaux ont été vues ou entendues au cours de cette matinée printanière.

Texte : Luc Loison
Photos : Christian Rodet

Prochains rendez-vous : 

Date : Mardi 3 mai 20h30 - 22h
Lieu : Avranches, place d'Estouteville, salle Bindel
Description : Café ornitho : réunion des adhérents du Sud-Manche
Contact : Thierry Grandguillot 02 33 58 39 16

_______________________________________


Date : Dimanche 8 mai 9h - 11h30
Lieu : Saint-Michel-des-Loups, rdv devant l'église

Description : Un bocage très structuré, des terrains humides, parfois tourbeux. Covoiturage au départ d'Avranches, place Carnot, 8h30.
Contact : Thierry Grandguillot 02 33 58 39 16